Lire la suite

Louer pour la première fois
Article suivant

© Pexels

Peur de ne plus pouvoir payer le loyer ? Dans ce cas, recevez un soutien financier des autorités

Publié le 01-02-2018

Louer pour la première fois

Habiter en couple ou avec des potes a plusieurs avantages. Vous partagez les frais mensuels comme le loyer, le gaz, l’électricité, l’eau… Mais que se passe-t-il si l’un(e) de vos colocs ne peut plus payer le loyer parce qu’il/elle a perdu son job ? Dans certains cas, il/elle peut recevoir une aide des autorités. Start Life a dressé la liste des scénarios possibles et vous explique sur quelles aides vous pouvez compter.

1. Votre coloc a été viré(e). Comment allez-vous payer le loyer ?

Votre coloc a perdu son emploi ? Peut-être a-t-il/elle droit à une allocation de chômage ? Attention : pour recevoir les allocations, il faut avoir travaillé un certain nombre de jours sur une période précédant le licenciement. Si vous décidez de démissionner, vous n’avez pas droit aux allocations.

Après avoir été viré, il faut rapidement vous inscrire à un organisme de paiement. Il s’agit soit d’un syndicat soit de la Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage (CAPAC) si vous n’êtes pas affilié(e) à un syndicat. Ils envoient votre dossier à l’ONEM. C’est cet organisme qui décide si vous avez droit ou non à une aide financière.

2. Votre moitié se casse la jambe. Il/elle doit rester à la maison pendant un petit temps. Et donc ?

Une jambe cassée, un accident de voiture ou la mononucléose : parfois, vous êtes écarté(e) du travail pendant un certain temps. En termes juridiques, vous êtes en incapacité de travail. Heureusement, vos revenus sont garantis pendant un certain temps grâce à la sécurité sociale. Tout dépend de votre statut. Employé(e) ? L’employeur paie alors encore un petit temps votre salaire. Ensuite, c’est la mutuelle qui prend le relais. Le plus important est que cette instance soit tenue au courant. Malheureusement, vous ne recevez pas un salaire complet mais un pourcentage de celui-ci. Pour les indépendants et les fonctionnaires, les règles sont différentes.

Articles sur le même sujet

3. Vous vivez avec une personne porteuse d’un handicap. Peut-il/elle compter sur une intervention financière ?

Les autorités fédérales défendent les personnes avec un handicap qui ne disposent pas d’un revenu suffisant pour assurer leur propre subsistance. Il existe trois types d’allocations pour les personnes porteuses d’un handicap : l’allocation de remplacement de revenus, l’allocation d’intégration et l’allocation pour l’aide aux personnes âgées. Par ailleurs, elles ont droit à des avantages fiscaux et sociaux comme une réduction d’impôt, une carte de stationnement et l’accès à un logement social. Pour faire usage de ces allocations, la personne handicapée doit remplir certaines conditions. En outre, il/elle doit soumettre une demande. Attention, le montant des allocations peut varier si vous habitez sous le même toit. Vous trouverez plus d’informations sur le site du Service Public Fédéral Sécurité Sociale.